Comment prévenir l’addiction casino ?

Les technologies sont là pour faciliter l’accès à certains services. Aucun domaine n’y échappe et même les pratiques de jeux de casino en profitent. En effet, aujourd’hui il n’est plus nécessaire de se déplacer pour en profiter. Ce sont carrément les casinos qui viennent aux joueurs. De ce fait, la pratique s’est largement répandue. Toutefois, elle présente des avantages et des inconvénients. Parmi ces derniers, il y a le phénomène d’addiction casino. Il est bon d’en parler afin de garder le côté positif du jeu. C’est une réalité, certes, mais elle n’est pas incontournable.

Dans cet article, il sera surtout question d’ouvrir les yeux sur cette situation. Plus vous en prendrez
conscience, mieux vous pourrez l’affronter. Notez que l’addiction aux jeux est comme toutes les autres addictions possibles. Sans trop savoir comment, vous vous retrouvez embourbé dedans. Si cela se produit, sachez, toutefois, qu’il existe des solutions pour vous en sortir. Vous verrez d’ailleurs les détails de celles-ci plus bas.

Addiction casino que faire ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il faut mettre certains points sur les « i ». Déjà, rien ne sert de se voiler la face. Il s’agit d’une réalité qui peut toucher n’importe quel joueur. C’est, certes, un sujet délicat et les opérateurs de jeux et casinotiers sont trop souvent diabolisés. Le fait est que chacun a son propre rôle et que les solutions peuvent être apportées par tous.

Pour mieux gérer, il faut comprendre. Même si, aujourd’hui, cela ne touche qu’une partie des joueurs, si vous êtes prévenu, vous serez à l’abri. Retrouvez alors dans cet article les causes possibles, les symptômes et les solutions.

Quelques notions à connaître autour de l’addiction aux jeux de casino

Pour que vous puissiez cerner l’ampleur du phénomène, voici quelques chiffres clés. Il y a quelques années, des études ont été menées autour du problème d’addiction aux jeux de casino. L’OFDT (Observation Française des Drogues et des Toxicomanies) était pratiquement intervenue. Cela portait tant sur les pratiques terrestres que virtuelles. Ainsi, cela a fait
ressortir que 10,8 % des joueurs jouaient de manière problématique, voire même pathologique. Vous pourriez alors être tenté de croire que c’est un pourcentage très léger. Cependant, cela représentait déjà 1,3 % de la population française.

Une addiction au jeu en pleine croissance

Aujourd’hui, près de 370 00 Français sont considérés comme des joueurs excessifs. Il s’agit d’une valeur qui, en l’espace de 5 ans (entre 2015 et 2020), a pratiquement doublé. Il faut savoir qu’il existe essentiellement 3 types de joueurs différents.

En premier lieu, il y a le joueur récréatif qui joue pour s’amuser et avoir des contacts. Il ne court pas de grand danger étant donné qu’il se contrôle et sait s’arrêter. Ensuite, il y a les joueurs à risque ou problématiques. Leur particularité est qu’ils ressentent une certaine culpabilité au jeu. Cela ne les empêche, toutefois, pas de miser de plus en plus gros, au contraire. La situation peut mener à la dépression, et s’arrêter de jouer devient difficile. Enfin, il y a le joueur excessif, dit
aussi pathologique. Pour ce dernier, il est pratiquement impossible de s’arrêter de jouer. Il fait des mises colossales et la pratique impacte sur divers aspects de sa vie.

S’il fallait chiffrer tous ces profils, par rapport aux réalités, cela donnerait des statistiques comme suit. 1 joueur français
sur 2 joue de manière occasionnelle. Par semaine, 1 Français sur 5 pratique un jeu de hasard en argent réel. En termes de finances, c’est 1 joueur sur 10 qui est capable de dépenser plus de 500 € par an dans la pratique. Ces chiffres
prouvent que le phénomène prend de l’ampleur, c’est pourquoi il faut agir en amont.

Qu’est-ce que l’addiction casino et quels en sont les causes ?

Toute addiction est considérée comme étant un trouble comportemental. Celle au jeu n’échappe pas à cette définition. En effet, celle-ci est caractérisée par un besoin pratiquement incontrôlable de jouer et de miser de plus en plus d’argent. Cela peut engendrer, évidemment, des problèmes financiers, mais pas uniquement. Outre cet aspect, il est possible que le trouble influe sur les aspects sociaux et moraux de la vie du joueur.

L’un des faits mis en avant, ayant favorisé la propagation du phénomène, est l’avènement des casinos en ligne. Pour rappel, ceux-ci sont accessibles 24 h/24 et 7 j/7 sans que les joueurs n’aient à quitter le confort de leur maison. Cela va même plus loin avec les versions mobiles. Celles-ci permettent de jouer depuis pratiquement n’importe où et à n’importe quel moment. Dans les casinos terrestres, l’inconfort des pièces et les horaires de fermeture limitaient l’action des joueurs.

L’addiction, une maladie avant tout

Étant des structures virtuelles, n’ayant donc pas besoin de hiérarchie physique, ces casinos font de plus importants bénéfices. Face à cela, les opérateurs de jeu ont voulu se montrer plus généreux tout en espérant ramener plus de joueurs. Apparaissent alors les offres de bonus, promotions ainsi que les taux de redistribution plus élevés. Cela a eu l’effet escompté en rendant les casinos bien plus attractifs pour les joueurs.

Malgré tout, les opérateurs de jeu agissent dans un cadre limité par des lois précises. Ce sont des lieux de divertissements payants et ils offrent de l’amusement avant toute chose. Les débordements peuvent avoir diverses causes, mais à la base il y a souvent des raisons psychologiques. Tous les joueurs ne courent pas les mêmes risques, même s’ils se retrouvent dans la même situation. Pour certains, l’adrénaline libérée par le mélange entre victoire et risques de pertes peut faire l’effet d’une vraie drogue. Il est alors surtout question de sang froid de la part du joueur.

Les symptômes de l’addiction casino qui ne trompent pas

L’addiction est un phénomène bien plus complexe qu’à ce qu’il n’y parait. Souvent, cela reste difficile à détecter, mais surtout à comprendre pour les personnes extérieures au joueur. Au départ, lorsque ce dernier découvre cet univers, il y a une excitation palpable et il n’hésite pas à en parler. D’ailleurs, à chacun de ses gains, il viendra vanter les mérites de la pratique. Jusque-là rien de très étrange.

Le revirement peut, cependant, se produire en un claquement de doigts. Cela commence par des mensonges. Le joueur prétexte qu’il ne joue pas lorsqu’on lui fait la remarque du temps passé dessus. De même, il aura tendance à minimiser la valeur de ses pertes.

La descente aux enfers

A force de jouer, il découvrira de nouvelles sensations, jusque-là qui lui étaient étrangères. Parmi celles-ci, il y a cette insatiable volonté de se « refaire » après chaque perte, pour « compenser ». Lorsque l’addiction s’aggrave, l’emprunt d’argent devient incontournable. A ce stade, le jeu devient carrément un besoin. Il faut, toutefois comprendre qu’il ne s’agit pas du jeu en lui-même, mais de la sensation qu’il peut procurer. Vous pourrez alors remarquer, à ce moment, des comportements étranges chez le joueur. Lorsque ce dernier ne joue pas, il est facilement irritable, nerveux ou agité… voire même violent, dans les pires cas. Ce sont pratiquement des symptômes de sevrage.

Le jeu peut devenir, pour celui qui souffre d’addiction, une échappatoire. Il s’y focalise pour oublier ses soucis quotidiens, de quel ordre que ce soit. Une fois cette étape atteinte, le jeu peut pratiquement conduire au délit. Tout moyen devient bon pour avoir de l’argent à jouer.

Pour les experts en la matière, tout cela se résume au fameux syndrome des « 4D ». Au départ, il y a les « Dettes » qui peuvent conduire à un état de « Dépression ». Ensuite, surviennent la « Désocialisation » et le « Délit ».

Que faire en cas d’addiction casino ?

Dans tout cela, il ne faut pas, non plus, généraliser les faits. Evidemment, ce ne sont pas tous les joueurs qui sont touchés, mais juste une infime partie jusque-là. Ce n’est pas parce que vous vous mettez à le faire que vous finirez forcément mal. Cependant, force est de constater qu’en parler reste la solution la plus efficace pour l’éviter et soigner l’addiction casino.

Cependant, si le cas est déjà réel, voici les meilleures solutions possibles. Déjà, vous devez comprendre qu’il y a diverses étapes à franchir. Ainsi, face à l’addiction, proprement dite, vous avez tout d’abord deux options. Premièrement, il faut occuper votre temps. Reprenez des activités saines qui peuvent vous aider à éviter les tentations. Ensuite, vous devez en parler. Que ce soit à vos proches, des professionnels ou d’anciens joueurs, vous devez évacuer. Vous faire aider n’est pas une faiblesse.

Comment soigner addiction casino ?

Face aux problèmes d’argent, la solution est de limiter les pertes. Fort heureusement, les meilleurs casinos en ligne adoptent ce qu’on appelle les jeux responsables. Grâce à cette technique, les joueurs à risque sont accompagnés et leur temps de jeu ainsi que leurs dépenses sont limités. Cette « auto-exclusion » peut être très efficace. Lorsqu’il y a
des entrées d’argent, il faut sécuriser celles-ci en les confiant à des personnes de confiance. Dans le cas où vous croulez sous les dettes, il y a la solution du dossier de surendettement.

Il faut comprendre qu’il n’y a pas de traitement préventif à ce type de « mal ». Il est aussi difficile pour le joueur de repérer le moment fatidique qui marque le début d’une addiction. Cependant, une fois que cela se produit, il n’y a que le fait de le reconnaître qui peut vous aider à agir en conséquence. Il existe aussi des tests en ligne permettant de déterminer le niveau d’addiction. Tant que vous vous en sentez capable, essayez de les effectuer pour pouvoir être alerté à temps.

En cas de besoin, contactez SOS joueurs pour recevoir de l’aide

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *